Rpg équin
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Examen pratique diplôme d'ostéopathe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Keyton A. Silveira
Etudiant
avatar

Messages : 149
Date d'inscription : 20/05/2016

MessageSujet: Examen pratique diplôme d'ostéopathe   Sam 6 Aoû - 19:20

Nina Lewis a écrit:
J'aimerais te voir à l'œuvre auprès de certains chevaux du domaine. Peux tu aller observer et manipuler :

- [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], un poney de sport mais doté d'un mental d'exception
- [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], un petit modèle mais pas facile à manipuler pour autant.
- [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], une jument de sport, très calme au box, mais qui aurait bien besoin d'un petit bilan osthéopathe.
- [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], ce sera ton étape ultime, un étalon franchement difficile à manipuler.


Dernière édition par Keyton A. Silveira le Dim 7 Aoû - 12:09, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Keyton A. Silveira
Etudiant
avatar

Messages : 149
Date d'inscription : 20/05/2016

MessageSujet: Re: Examen pratique diplôme d'ostéopathe   Sam 6 Aoû - 19:21

Quand certaines personnes profitent des vacances pour ne rien faire, j’ai personnellement préféré en profiter pour tenter de passer mon diplôme d’ostéopathe. J’avais eu un entretien, qui s’était plutôt bien passé, mais à présent il me fallait examiner plusieurs chevaux. Ca commençait par Thousand Miles, un poney de sport doté d’un mental d’exception selon madame Lewis. J’arrivais donc devant son box relativement détendu. « Bonjour Thousand. » Dans un premier temps, je commençais par sortir l’étalon de son box, et par lui procurer un bon pansage, en vérifiant qu’aucune douleur n’était présente lors du passage des brosses. Je lui fis également les pieds, puis je passais mes mains sur tout son corps, lentement, pour être certain qu’il n’y ait aucune zone anormalement chaude. Je faisais bien attention à n’oublier aucun muscle, aucune partie vulnérable, et je fis surtout attention à ses cervicales, son garrot, son dos, ses lombaires, mais tout me semblait normal. Je lui fis donc faire quelques étirements, qui ne pouvaient faire aucun mal, commençant d’abord par attirer lentement son antérieur gauche vers moi après m’être placé face à lui. Puis, je raccompagnais sa jambe, avant de faire pareil avec l’autre antérieur. Pour moi il n’y avait pas de problème, et puis il restait de toute manière un poney sportif donc la souplesse devait être une de ses principales qualités. « Bien, c’est très bien. » je lui dis, sachant très bien que la plupart des chevaux de club présentaient des douleurs dans le dos sans que personne ne s’en rende compte. Pourtant, l’examen de contrôle n’était pas fini, et je le sortis donc, pour le faire marcher un peu. Une fois dehors, je le fis marcher en ligne droite dans un premier temps, observant minutieusement sa locomotion. Aucune boiterie, aucun souci pour poser ses pieds, aucun mal à partir au pas, bref rien à signaler. Cela dit je décidais également d’observer son incurvation, pour être certain que rien ne pose problème à ce niveau là non plus. Je le mis donc sur un cercle assez large quand même pour commencer, et j’effectuais une légère pression pour qu’il s’incurve un peu du côté intérieur et être sûr que tout allait bien. Aucun soucis, je fis donc cela de l’autre côté, et là non plus pas de problème particulier. Je caressais donc son encolure, pour moi de toute manière rien ne posait problème, et je préférais rester là-dessus avant de le ramener à son box. Je lui retirais son licol, et puis lui donnais une friandise que j’avais emmenée exprès pour l’occasion. « Tiens, c’est pour toi. Tu as été sage, c’est très bien. » Puis, je refermais la porte et notais une observation sur mon journal de bord.


Bilan :
Thousand Miles est un étalon très simple, grâce à son entraînement de sportif il n’a aucun souci de souplesse. Aucune zone endolorie, il a été adorable pendant les manipulations, continuez comme ça !
»
Revenir en haut Aller en bas
Keyton A. Silveira
Etudiant
avatar

Messages : 149
Date d'inscription : 20/05/2016

MessageSujet: Re: Examen pratique diplôme d'ostéopathe   Dim 7 Aoû - 10:12

Après Thousand Miles, je restais dans l’allée des poneys et m’attaquais à présent à un shetland, assez joueur d’après ce que Nina avait pu m’en dire, et qui ne serait donc pas forcément simple à manipuler. Déjà premier point, il était plein de paille, et il me fallut donc arranger ça lors d’un pansage qui ne fut pas de tout repos, le petit gris tentant en permanence de me piquer mes brosses. « Tu veux que je te dise ? Ca m’étonnerait que tu n’aies pas un petit truc de coincé avec toutes tes cabrioles. » Je lui dis, avant de me mettre à lui curer les pieds. Il semblait avoir un peu de mal à lever la jambe, et j’en pris mentalement note, notant également que cette difficulté n’était présente qu’à son antérieur gauche. Pour le reste, tout se passa relativement bien. Je décidais donc de commencer par passer ma paume sur tout son corps pour repérer une éventuelle zone chaude, et de nouveau je ne constatais rien d’inquiétant, sauf au niveau de l’épaule, plus précisément au niveau du deltoïde. Cela m’embêtait car Safari pourrait présenter une douleur en se déplaçant. Il me fallut donc le sortir de son box pour vérifier ça, et en effet à chaque fois qu’il devait poser son antérieur gauche il faisait tout pour rester le moins longtemps en appui dessus. Un détail non significatif car il ne présentait pas non plus une boiterie énorme, cela dit mieux valait le prendre en charge maintenant. Je commençais donc par le faire marcher jusqu’à l’air de pansage, j’en profitais pour vérifier qu’il n’y avait pas de problème de souplesse au niveau des cervicales, et puis je l’attachais à l’anneau prévu à cet effet. « Bien, on va voir ce qu’on peut faire pour toi. » Je commençais donc à me concentrer sur la zone endolorie. Au départ, Safari n’était pas ravi du tout que je m’y appuie, et c’était normal, mais je ne m’en préoccupais pas. Ainsi, je commençais par pousser un peu sa peau, de sorte à pouvoir commencer à manipuler les tissus. Je fis de petits cercles, et il remua, essayant même de me fouetter avec sa queue, mais je considérais ça comme une réaction de défense anodine et je ne m’en préoccupais donc pas davantage. Puis je continuai en frappant doucement avec mon poing, mon annulaire en contact avec sa peau, de cette façon le muscle était réveillé et prêt à être massé sans pour autant que ce soit douloureux pour Safari qui n’était pas très patient. Puis je commençai à masser doucement sa peau, et le muscle qui se trouvait en dessous, en faisant des mouvements lents vers le bas. Ce fut à ce moment que le shetland commença à se détendre, il souffla et ses yeux clignèrent plusieurs fois, signe du calme qui commençait à s’emparer de lui. Puis je fis un mouvement avec les doigts écartés pour avoir une prise plus large, et je tapotai un peu pour terminer le massage. « Et voilà mon gros, tu te sens un peu mieux ? » Il sembla sortir de sa torpeur en entendant ma voix et je souris, avant de le ramener à son box. Je lui donnais une carotte puis refermais la porte avant de noter dans mon journal de bord.

Bilan :
Safari Storm présentait une douleur au niveau du muscle deltoïde. Un massage a donc été effectué pour permettre au muscle d’être mieux oxygéné, le mieux serait de lui laisser quelques jours de calme, des antalgiques pourront être administrés le temps que la douleur disparaisse totalement.
Revenir en haut Aller en bas
Keyton A. Silveira
Etudiant
avatar

Messages : 149
Date d'inscription : 20/05/2016

MessageSujet: Re: Examen pratique diplôme d'ostéopathe   Dim 7 Aoû - 11:04

Je commençais à me sentir relativement à l’aise avec cette nouvelle mission qui m’avait été confiée, et c’était donc détendu que j’étais arrivé au box de Bella Note, une jolie jument de sport, élancée et tout en muscle. Je souris, et constatais avec un plaisir non feint qu’elle n’était pas peureuse pour un sou et qu’elle était même très avenante avec les bipèdes. Elle se tourna vers moi, et j’observais un peu sa locomotion par la même occasion sachant pourtant que ça ne pouvait pas être très représentatif de la réalité. Je commençais donc par caresser doucement son chanfrein puis je lui dis : « On va voir si tu as mal quelque part, d’accord ma belle ? » J’entrais donc dans son box, et je commençais par observer son corps. A première vue rien d’anormal, son corps était bien proportionné, aucun problème à ce niveau là donc. Je commençais donc par un passage de la brosse sur son corps, mais dès lors les choses commencèrent à se compliquer un peu. Elle qui était relativement calme avait l’air de vouloir éviter le contact avec la brosse. Je procédais donc très lentement et avec minutie ce qui me permit de réduire les options. La douleur devait se trouver au niveau des vertèbres dorsales et plus précisément, au niveau du garrot. Je pus donc procéder à la suite après avoir curé rapidement ses pieds.

Je l’emmenai donc à l’aire de pansage où j’attachais sa longe à l’anneau. Puis je me plaçais au niveau de son garrot, pour commencer à sentir le problème. Rapidement, le diagnostic fut établi, elle avait une vertèbre de coincée. Ca n’était franchement pas grand-chose, les chevaux de sport sont souvent sujets à pire, mais il valait mieux s’en occuper maintenant, avant que le problème ne prenne de l’ampleur. Ainsi, je retirais la longe, et je commençais par de tout petits mouvements, de gauche à droite, pour commencer à savoir à quel point la vertèbre était coincée. La jument étant très calme elle se prêtait très bien à l’exercice. Pourtant, quand je commençais à lui demander un mouvement avec plus d’ampleur elle commença à résister et je compris que la douleur se situait à ce niveau. J’y allais très lentement, et je ne la laissais pas ramener sa tête au milieu trop brutalement, faisant attention à bien accompagner le mouvement. Et à un moment, je sentis que le mouvement était plus fluide. J’effleurai son garrot, force m’était d’admettre qu’il était plus chaud et que la zone de chaleur s’était étendue, simplement parce qu’elle avait travaillé. Mais en tâtant avec mes doigts je compris que le problème avait été résolu. « Voilà pour toi ma belle, tu as été très sage c’est très bien.[/b] » Je dis en caressant son encolure après lui avoir donné une pomme. Puis je la ramenais à son box, constatant d’ores et déjà que ses mouvements d’encolure étaient plus prononcés, et moins hésitants. Je refermais ensuite la porte de son box et puis je me saisis de mon journal de bord :

Bilan :
Bella Note avait une vertèbre dorsales de coincée au niveau du garrot. Après des étirements, elle s’est remise en place, mais la belle aura besoin de quelques jours de repos, ainsi qu’éventuellement un antalgique pour éviter les courbatures. Cela dit, elle s’est montrée coopérative, et n’a posé aucun problème lors de la manipulation.
Revenir en haut Aller en bas
Keyton A. Silveira
Etudiant
avatar

Messages : 149
Date d'inscription : 20/05/2016

MessageSujet: Re: Examen pratique diplôme d'ostéopathe   Dim 7 Aoû - 12:08

Et puis, le test final. Offshore Dream. Nina m’avait prévenu, celui-ci serait le plus difficile à approcher. Et dès que je fus arrivé devant son box, je déglutis. Il était impressionnant ça ne fait aucun doute et pourtant … Je me ressaisis. Si madame Lewis m’avait demandé d’aller le voir c’était qu’elle m’en pensait capable, et qu’elle pensait sincèrement que je pourrais passer ce test. « Salut Offshore. » Je lui dis d’une voix ferme pour me montrer à moi comme à lui que je n’avais pas peur. Il me fut par la suite nécessaire de lui enfiler un licol, car il n’était que sur la défensive, il me fallait donc prendre certaines mesures. Le pansage se fit dans le calme, je préférais ne rien dire… Complètement pansé, je m’éclipsais vers l’aire de pansage où j’avais préparé une solution diluée d’huile essentielle de lavande pour le décontracter. Une fois de retour à son box je lui fis sentir ma paume imbibée de cette solution, et il la huma un peu, non sans tenter de me donner un coup de dent. Je n’y fis cependant pas attention, et j’appliquais un peu d’huile sur son front, ses crins, la nuque et le haut de l’encolure, le tout dans le but de l’apaiser, comme le voulait les propriétés de cette huile. Et puis, la réaction se fit sentir. Il commença à se détendre quelque peu, et ne me fusillait plus du regard comme il l’avait d’abord fait. Comme je n’avais remarqué aucune zone sensible lors du pansage, je compris qu’il n’avait encore aucun problème de santé. Je décidais donc de procéder à une séance de stretching préventive. Je commençais d’abord par des flexions latérales. Je détachais la longe, et armé d’une carotte, je me plaçais épaule droite contre son épaule gauche, avant de lui montrer la carotte et de l’amener vers la gauche, pour qu’il étirer bien son encolure, et qu’il aille chercher la carotte le plus loin possible en s’incurvant un peu. Quand j’estimais qu’il en avait fait assez je le laissais croquer dedans, et revenir dans une position naturelle. Puis je faisais la même chose de l’autre côté, avant de passer à la suite. Toujours avec l’encolure, je lui demandais des étirements longitudinaux. Si au début il sembla un peu réticent, il réussit tout de même l’exercice, toujours attiré par la carotte. Je flattais un peu son encolure et il ronfla de mécontentement, pas proche de l’humain pour un sou. Je ne m’en souciais pas et je procédais donc à la suite, à savoir les étirements des antérieurs. Dans un premier temps, j’étirais son genou, jusqu’à son maximum. Très lentement. Quand je sus qu’il ne pouvait pas étirer davantage, je procédais à étirer son membre jusqu’à l’horizontale, position où il ne pouvait plus le tendre plus. Je l’étirais doucement, une fois, deux fois, puis je le raccompagnais pour poser son pied. Je fis la même chose de l’autre côté, en tenant bien ses glomes quand il fut question d’étendre une fois la jambe tendue, et qu’il se sente maintenu, puis je le raccompagnais doucement pour éviter tout faux mouvement. Je lui donnai une nouvelle carotte, préférant ne pas procéder aux postérieurs étant donné que cela était probablement sa première séance de stretching. Je retirais son licol puis fermais la porte avant de noter :
Bilan :
Offshore Dream ne présentait aucune douleur, j’ai donc procédé à une séance de stretching préventive pour améliorer sa souplesse et son amplitude en dressage. Après avoir été réceptif aux huiles essentielles de lavande, aux propriétés apaisantes, il s’est montré relativement calme. Mieux vaut lui laisser un ou deux jours sans être monté, avec à la rigueur un peu de marche en main.

Revenir en haut Aller en bas
Nina Lewis
Administrateur
avatar

Messages : 2394
Date d'inscription : 19/05/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: Examen pratique diplôme d'ostéopathe   Lun 15 Aoû - 9:26

Très bon travail Keyton, tu es un fin observateur et tu te montre très rigoureux dans ta pratique.
Tu ne te contente pas seulement de faire ton travail, tu prends soins de l'animal dans sa globalité, c'est tout à ton avantage !

J'ai le plaisir de t'annoncer que tu recevras d'ici quelques jours, par courrier, ton diplôme d'ostéopathe équin Very Happy .

J'ai pris en compte tes commentaires :
- Safari et Bella seront au repos quelques jours.
Revenir en haut Aller en bas
http://beyond-the-dreams.forumgratuit.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Examen pratique diplôme d'ostéopathe   

Revenir en haut Aller en bas
 
Examen pratique diplôme d'ostéopathe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Examen pratique diplôme d'ostéopathe
» Annabuses, ou comment réussir son exam... , de A. Lasornette
» Snoopy et les Peanuts
» Cabinet de Mike Blake || Ostéopathe Équin
» EXAMEN DE POTIONS [THEORIE + PRATIQUE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Beyond the dreams :: ALLÉE n°1-
Sauter vers: