Rpg équin
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 "Do the people whisper 'bout you on the train like me? Saying that you shouldn't waste your pretty face like me?" #DAYA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Daya G. Stewart
Commerçant
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 09/07/2016

MessageSujet: "Do the people whisper 'bout you on the train like me? Saying that you shouldn't waste your pretty face like me?" #DAYA   Sam 9 Juil - 9:38



   

   
Stewart, Daya



               


   
   Sexe :
F.
   
   Age : 20 ans

   Ville natale : Un trou paumé dont personne ne se souvient du nom

   Origine : Anglaise

   Galop(s) : Aucun, j'ai pas que ça à faire

   Emploi : Cuistot, ça t'pose un problème?

   Célébrité : Halsey
   

   « So what if I'm crazy, the best people are. »


   

   

 

   Mon histoire, leur version.

   
Dossier suivi de Daya Grace Stewart,
arrivée le 04/09/1996


La petite est silencieuse pour son âge. Elle est née il y a deux semaines, le 21 août. Les circonstances restent sombres, trop sombres pour être évoquées directement . Cependant la visite médicale ne présente aucun problème de santé. A croire que c'est un exploit vues les conditions de vie de l'enfant jusqu'à présent. Elle est gardée à la pouponnière pour le moment.

17/05/1997 :

Aujourd'hui, Daya a dit son premier mot : « Pinpin ». La présence des animaux à l'orphelinat est faite pour apprendre aux enfants à s'en occuper, à leur rythme et selon leurs possibilités, leur apprenant à les rendre peu à peu responsables de quelque chose. Elle ne sourit pas beaucoup, mais pleure toujours aussi peu. Parfois, la nuit elle est réveillée par de lourds cauchemars, mais le pédiatre pense qu'ils se calmeront avec l'âge.

24/06/1997 :

Daya commence à marcher. Les autres bambins l'encouragent parfois à venir jouer avec elle mais elle semble avoir une habitude de rester seule, dans son coin, isolée. C'est peu fréquent chez un enfant de son âge, mais la preuve en est que c'est possible. Peut être avec le temps se fera-t-elle moins discrète ?

09/09/1999 :

Aujourd'hui, Daya s'est battue avec une petit de l'orphelinat. Elle commence à se forger un petit caractère, et les fois où elle n'est pas renfermée dans son coin, elle semble ne rien vouloir à faire avec les autres. Ce matin le problème était de savoir qui devait nourrir le cochon d'inde des enfants. Nous pensons à la faire passer dans le groupe des enfants plus âgés, ce qui marquerait sa rupture avec le stade bambin, et lui permettrait de fréquenter des enfants ayant jusqu'à sept ans.

21/02/2000 :

Transfert de Daya avec le groupe des jeunes enfants.

15/09/2000 :


Aujourd'hui, la petite Daya a (enfin) réussi à savoir écrire son prénom. Elle avait rencontré quelques difficultés jusqu'à présent, il semble qu'elle n'aime pas trop l'école, et qu'elle ne souhaite pas s'appliquer quand quelque chose lui déplaît. Pauvre petite, elle apprendra bien vite que dans la vie on ne fait pas tout ce qui nous plaît.

04/01/2001 :

Daya a peut être trouvé une famille. Des gens très aimables sont venus, ce sont des habitués de l'orphelinat, et ils ont déjà adopté trois de nos jeunes. Ils ont un foyer parfait, avec un grand terrain, et un poney dans le pré du manoir. C'est la chance de sa vie.

04/04/2001 :

Départ de Daya en famille pour un essai d'un mois, pour voir comment les choses se passent, et s'il y aurait une possibilité de rendre l'adoption définitive.

17/04/2001 :

Aujourd'hui, Daya est revenue à l'orphelinat. Monsieur et madame Lawyers disent avoir tout fait pour tenter de la rendre heureuse, mais rien n'y fait. Elle ne parle pas, ne communique pas, ne montre aucune émotion positive, ils ne le supportent pas, c'est compréhensible. La petite réintègre donc l'orphelinat.

09/12/2002 :

Depuis le début de l'année les enfants commencent à apprendre à lire. Aujourd'hui, Daya a lu sa première phrase « Le chien mange des croquettes. » C'était encore très hésitant. Il semblerait qu'elle ait des difficultés d'apprentissage de certaines choses. Cela dit, elle se débrouille plutôt bien pour apprendre à compter,

04/03/2003 :

Aujourd'hui, Daya s'est encore battue à l'école. A un instant, elle était calme, et ne semblait vouloir de mal à personne. Elle commençait même à se sociabiliser avec les autres élèves. Et puis elle a cessé de parler, cessé de sourire. Les autres l'ont regardée, comme s'ils ne comprenaient pas pourquoi plus aucun son ne sortait de sa bouche, mais le premier qui a posé une question a reçu le premier coup. La maîtresse est intervenue immédiatement, mais Daya n'a pas souhaité exprimer la raison pour laquelle elle a frappé son petit camarade.

09/06/2003 :

Daya sait compter. Elle réussit à faire des additions posées, et généralement elle réussit à trouver le bon résultat, même si elle utilise souvent ses doigts, et qu'il lui arrive d'oublier la retenue. Ils ont travaillé là dessus toute l'année et la maîtresse dit qu'il n'est pas inquiétant de voir qu'elle fait encore ds petites erreurs, et qu'elle n'était pas la seule à ne pas avoir compris le système jusqu'à aujourd'hui. A présent qu'elle sait lire, écrire, et compter, elle va pouvoir passer en CE1 sans problème.

06/03/2007 :

Convocation chez le directeur aujourd'hui. Daya s'est encore battue avec un camarade, et cette fois elle lui a cassé une dent. Elle dit avoir été énervée par dessus ses limites, et qu'elle devait le faire. C'est un peu confus, et cela semble confus même pour elle, personne ne sait vraiment pourquoi elle a fait ça, mais heureusement les parents de l'enfant n'ont pas engagé de poursuite.

04/09/2007 :

Daya a fait son entrée au collège. Elle a encore de grosses difficultés scolaires, mais jusqu'à présent elle réussit à se mettre au niveau de la classe. Elle semble être plus douée pour les travaux manuels, et est régulièrement en service à la cuisine où elle donne un coup de main pour aider à préparer certains plats. Nous pensons déjà à son avenir professionnel. Elle dit ne pas savoir quoi faire après le collège, mais nous pensons tous qu'elle devrait faire un CAP plutôt que de tenter de passer son baccalauréat.

16/10/2009 :

Troisième bagarre ce mois-ci. On dirait que c'est pire avec le temps. Cette fois, c'est parce qu'un autre jeune du foyer a menacé de dénoncer le fait qu'elle avait tenté de fumer une cigarette. Elle semble avoir une dent contre le monde entier. Heureusement, nous espérons que ça passera, car la semaine prochaine une famille vient pour essayer de l'adopter. Ils disent qu'ils n'ont pas peur des cas difficiles, mais ils ne la connaissent pas...

23/10/2009 :

Le couple souhaitant adopter Daya est venu. Ils ont discuté tous les trois. Elle semblait comprendre la chance qu'elle avait de pouvoir trouver une famille, et a montré ses meilleurs côtés. Heureusement d'ailleurs, parce que la première tentative d'adoption qui avait été faite pour elle s'était soldée par un échec...

26/10/2009:

La femme de monsieur Claïn est décédée aujourd'hui. Un accident de voiture. Daya en a été mise au courant, mais ne semblait pas être affectée par ce tragique événement, comme si elle s'était faite à l'idée de rester ici tant qu'elle ne serait pas majeure...

02/07/2011:


A quelques centièmes près, mais Daya a eu son brevet. Elle continue au mois de septembre en CAP cuisine, elle dit avoir hâte. En attendant, elle est embauchée dans les cuisines où elle aide à préparer les repas chaque midi.

01/02/2012 :

Une fois de plus, Daya est revenue avec le sourire de sa journée de travail. Cependant, son état s'est de nouveau dégradé sans prévenir. Nous avons demandé l'avis d'un spécialiste. Si un jour nous pensions qu'elle avait peut être des tendances schizophréniques, elle semble être bipolaire. Elle devra suivre un traitement, et bénéficier d'un calme olympien qui l'aidera à se calmer et à ne pas laisser la tension qu'elle pourrait ressentir prendre le dessus.

07/09/2013 :

Bagarre au lycée aujourd'hui. Daya a envoyé une jeune fille à l'hôpital après que celle-ci l'ait accusée d'être « gouine ».

08/07/2015 :


Aujourd'hui, Daya a eu son CAP cuisine, elle est embauchée par son maître d'apprentissage.

21/08/2016 :

Ce soir, Daya quitte l'orphelinat. Nous lui avons cependant trouvé un appartement, afin qu'elle ne se retrouve pas à la rue. Le dossier lui sera remis à son départ, suite à sa demande.
 


   

   

   Mon histoire, maversion.

   « La jeune fille parcourut tout du regard. Toutes ces choses qui avaient été dites sur elle pendant dix huit ans. A vrai dire, elle ne savait pas quoi penser. Ces gens là avaient été son foyer, pourtant elle ne ressentait rien pour eux. En même temps, elle n'a jamais vraiment su ce que ça faisait que de ressentir quoi que ce soit pour quelqu'un. Par contre, s'il y a bien quelqu'un pour qui elle a de l'affection, ou plutôt de la gratitude, c'est Henri, son ancien maître de stage. C'est grâce à lui qu'elle a la vie qu'elle mène.

Et puis, un soir, elle revint, après avoir été virée. Son patron avait tenté des attouchements sur elle. Elle ne s'était pas laissée faire et lui avait asséné un bon coup de genou dans les parties. La sanction était immédiatement tombée. Et allez trouver un boulot après avoir été marquée comme « virée »...

Aujourd'hui, Daya a finit dans un sale endroit. Elle vient de commencer dans un bordel. Apparemment, sa mère y était connue il y a des endroits. Elle a demandé à une des anciennes (il en faut pour tous...) de lui raconter toute l'histoire.
« Ta mère était une femme de principes Daya. Elle se protégeait toujours, et ne se laissait jamais avoir par les beaux yeux d'un mec. Jusqu'à ce que cet abruti, ce James débarque. Il était beau. La plupart des filles craquaient pour lui. Et lui, il disait craquer pour ta mère. Kendra était jeune. Elle avait envie d'y croire. Mais quand elle s'est retrouvée en cloque, l'idiot n'a pas tardé de filer. Un connard j'te dis. Elle a sombré dans l'alcoolisme, c'en était fini d'elle. Elle ne voulait pas avorter. Mais elle n'était plus aussi en forme qu'avant. Elle a commencé à se droguer. Et puis un jour, tu n'avais que quelques jours, son dealer est venu. Il était armé Daya. Les filles avaient peur pour leur vie. Elles ont avouée où était Kendra. Ce fut la fin pour elle. Daya, tu dois me promettre que quoi qu'il arrive tu ne sombreras jamais dans ces conneries. Tu dois me le promettre. »
Elle déglutit. Ce fut la première fois qu'une histoire sur sa mère lui était racontée. En quelques minutes elle en savait plus sur ses origines qu'en dix huit ans où personne ne lui avait jamais rien dit.

Et puis, on lui proposa un bon prix sur de la came. Elle y goûta, et ce fut le début de la fin. Tous les jours, elle finissait défoncée. Elle savait qu'elle ne devait pas se laisser aller. Mais c'était plus fort qu'elle. Elle avait besoin de quelque chose qui lui ferait du bien, et la came était sa plus fidèle amie. Jusqu'à ce qu'elle se fasse choper.

En prison, il y avait un groupe de désintox pour les filles comme elle. Elle ne parlait pas beaucoup, mais d'une certaine manière elle se sentait bien dans ce groupe. Ces filles avaient des histoires similaires à la sienne. Cela faisait quatre mois qu'elle était clean, après huit mois d'addiction. Elle ne voulait pas retomber dedans. Elle se faisait des amies, mais c'était rare. Elle se faisait des ennemies, et là c'était déjà beaucoup plus fréquent. Et un jour, après une énième bagarre, elle fut envoyée en QHS. Ruby aussi y était. Ruby aussi consommait. Sauf qu'elle, n'était pas accroc. Elle ne savait pas ce que Daya ressentait vis à vis de cette merde, et elle replongea. Elle détesta Ruby à partir de ce jour, mais la salope fut libérée avant elle. Elle se jura cependant de la retrouver, et de lui faire payer ce qu'elle vivait tous les jours à cause d'elle.

Quand elle fut libérée, elle remua ciel et terre pour retrouver la brunette tatoueuse. Et puis, elle entendit parler d'une académie avec des chevaux. Cela tombait bien, car elle était justement cuisto dans la même ville. Qui ne tente rien n'a rien, pas vrai ? Alors qu'elle pensait ça, tous ses qualificatifs auraient été visibles : La haine, et la rancune qu'elle pouvait ressentir à l'égard de quelqu'un, et qui lui avait coûté tellement de réprimandes. L'entêtement, mais aussi la détermination dont elle était capable. Et pourtant, la gratitude et la loyauté qu'elle avait envers son indic, qui lui avait parlé du salon Inked People. Alors, vous pensez vous être fait une idée assez précise de Daya Grace Stewart ? »
   


   

   

   Et sinon ?

   Ton prénom : Lau
   Ton âge : 19 ans, chef!
   Où as tu découvert le forum ? BtD est ma seconde maison love2
   Des commentaires ? Alors, ce perso vous plait? Very Happy
   Code du règlement : OK by Kiara
   
   

   (c) Beyond the Dreams
   
Revenir en haut Aller en bas
Aiden Reeves
Commerçant
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 11/03/2016
Age : 21

MessageSujet: Re: "Do the people whisper 'bout you on the train like me? Saying that you shouldn't waste your pretty face like me?" #DAYA   Sam 9 Juil - 18:13

J'adore ton personnage ! ♥ ♥

Welcome back (≧∇≦)
Revenir en haut Aller en bas
Daya G. Stewart
Commerçant
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 09/07/2016

MessageSujet: Re: "Do the people whisper 'bout you on the train like me? Saying that you shouldn't waste your pretty face like me?" #DAYA   Sam 9 Juil - 19:08

Merci toi ! calin
Revenir en haut Aller en bas
Nina Lewis
Administrateur
avatar

Messages : 2394
Date d'inscription : 19/05/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: "Do the people whisper 'bout you on the train like me? Saying that you shouldn't waste your pretty face like me?" #DAYA   Mer 13 Juil - 19:02

Je te met ta couleur Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://beyond-the-dreams.forumgratuit.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Do the people whisper 'bout you on the train like me? Saying that you shouldn't waste your pretty face like me?" #DAYA   

Revenir en haut Aller en bas
 
"Do the people whisper 'bout you on the train like me? Saying that you shouldn't waste your pretty face like me?" #DAYA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Do the people whisper 'bout you on the train like me? Saying that you shouldn't waste your pretty face like me?" #DAYA
» The Haitian People Need a Lobbyist
» Rèl kay Makorèl: sanble nou gen boat people ki peri nan Boyton
» Boat-people: L'etat ne peut rester les bras croises
» joyeux noel et bon bout d'an !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Beyond the dreams :: Les validés-
Sauter vers: