Rpg équin
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Quand le passé est trop dur, le cerveau te rend Alzheimer. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tomas A. Smith(pause)
Commerçant
avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 09/03/2016

MessageSujet: « Quand le passé est trop dur, le cerveau te rend Alzheimer. »    Mer 9 Mar - 23:34




Tomas Aaron Smith.






Sexe :
Homme.
 
Age :  Vingt-cinq ans.

Ville natale : Seattle.

Origine : Américain.

Galop(s) : 0.

Emploi : Commerçant de l'Animalerie.

Célébrité : Channing Tatum.


“Faire rire, c’est faire oublier. Quel bienfaiteur sur la terre, qu’un distributeur d’oubli !”





Il était une fois... Votre histoire.

« "3 mars 2011. 05h14.
Premier déploiement de ma brigade sur terre ferme, en Irak et première fois que j'écris dans ce journal. Papa et Hector sont déjà sur place. J'ai hâte. Je veux faire la guerre aussi. Je veux être décoré comme Papa, je veux être comme lui. Comme Hector surement. Hector, c'est mon jeune frère, enfin, on a qu'un an de différence. Il a choisit d'être militaire quand il est sortit du lycée, moi pas. Je voulais assurer mes arrières, j'ai débuter des études de commerce. Mais c'est finit. Je rejoins Papa et Hector. Je vois déjà là où je vais rendre justice et rendre la liberté à ce pays. D'ailleurs c'est pour ça qu'on y va tous, c'est pour leur pays.
7h49
C'est l'heure. Nous débarquons. Nos pieds foulent le sol. Nous avons soif de paix et nous voulons la libération d'un pays qui n'est pas le notre. Nous allons gagner. Nous allons y arriver. Et demain nous nous lèverons avec le cœur chargé de fierté. Nous les auront sauvé.

5 mars 2011. 21h06.
Ce matin la pluie est tombé dru. Il a fallut qu'on résiste au froid et à l'eau se glissant sous nos vêtement. Nous avons lancé l'offensive et l'armée Irakienne a répliqué. Je n'ai pas encore croisé Papa ou Hector, mais il parait qu'ils nous aident un peu plus haut dans une autre ville. Je suis motivé et mon groupe aussi. Les fusils vibrent, les balles filent et des hommes armées tombent. Le gars à côté de moi est touché et s'étale au sol. Il pleut dru, de l'eau, du sang, on ne sait pas trop de quoi on est aspergé. Il y a des cris, il y a des gens par terre et je suis débout. Et je tire sans peur. Je ne vois rien que la paix à travers mes yeux. Et on a gagné cette bataille. Certains de mes amis sont blessé, d'autres sont morts, mais je suis lever et la liberté arrive !

7 mars 2011. 19h54.
Roman a succombé lui aussi. Il n'en reste plus beaucoup. Mais bientôt je rejoindrais Papa et Hector donc ce n'est pas grave. Je n'ai pas peur parce qu'ils sont plus très loin. Aujourd'hui c'était calme. Trop calme. La ville était déserte comme rasé et nous avons simplement traversé les rues. Roman est mort sur le trajet, je lui avais promis une chose, c'était d'aller présenté ma face de rat à son copain, de lui présenté mes plus plates excuses et de porter son cercueil. On s'était tous fait la promesse en faite. Roman, Louis, Jordan, Kevin, Dave et moi. Demain on repart. Mes jambes me font mal, mais je ne dis rien. Je préfère rigoler avec les gars. On fait des blagues, certaines sont salaces et d'autres sont normales. Puis on parle de nos vies. Roman était gay, maintenant il est mort. Demain son corps sera rapatrié et j'attendrais la fin de la guerre pour son enterrement. Louis s'est tout juste fiancé. Jordan a déjà deux enfants. Kevin et Dave vivent encore chez leur parents, ils sont jumeaux. Et moi, j'ai ma mère qui est avocate.

9 mars 2011. 07h20.
Nous nous sommes fait attaquer de bonne heure. Nous dormions et boummmm! Un des char a explosé. Puis ils se sont jetés dans les tentes. Moi je me suis levé avant qu'ils ne me touchent et je l'ai vu, ses yeux fous, sont corps transpercé par les balles. Je l'ai vu s’effondrer. Je l'ai vu pleurer. Et je l'ai vu rendre son dernier soupir. Kevin... Dave aussi puis Louis. Je les ai vu crever comme des rats. Je les ai vu... Et j'ai tué à mon tour. J'ai tué chaque hommes qui fit du mal aux miens. J'ai écrasé leur tête dans le sable et la boue et j'ai pressé la détente. J'ai explosé leur crâne et leur cerveau dégoulinait sur le sol. Et j'ai aimé. Je me suis sentis plus puissant car j'étais seul à la faire, j'étais le seul à me battre, je n'étais plus en équipe. Puis Papa est arrivé, Hector aussi. Et nous les avons tué. J'étais heureux. Heureux de les revoir.

15 avril 2011. 23h12.
Aujourd'hui c'est l'anniversaire de Papa et d'Hector. Mais aujourd'hui c'est le jour où j'ai décidé de quitté l'armée. Le soir je me suis rendu dans la tente de Papa. Papa n'était pas encore là. Je ne savais pas comment lui dire. Je ne savais comment exprimer tout ce qui m'angoissait. Je ne savais juste pas comment les faire taire... Qui ? Ces voix, celle des morts, les cris qui gueulent quand tout est silencieux, les images qui reviennent sous mes yeux quand je ferme mes paupières et la peur qui me lacèrent les tripes comme si on me les mettait à nu et l'indifférence dont je fais preuve quand, les uns après les autres, mes compagnons s'écroulent et comme je pleure de rage, de peur, de douleur...
Mais je lui ai dit et j'ai reçu une gifle en réponse. Hector m'a engueulé et m'a insulté de froussard. Mais je n'étais comme ceux qui se suicidait, j'étais fort, je voulais juste arrêté, je voulais que tout s'arrête avant que je passe à l'acte comme les autres... La guerre c'était l'horreur et je detestais ça. J'avais peur, j'avais mal, j'avais froid... je mourrais intérieurement. Mais ils ne m'ont pas écouté, ils m'ont dit que je n'étais pas un fier Smith et que je leur faisais honte. J'avais honte ! Mais les cris s'amplifiaient dans ma tête et par moment j'avais envie qu'elles se taisent et il m'arrivait de vouloir m'éclaté le front contre des arbres ou des murs, ou je rêvais qu'un Irakien me dégomme le crâne de n'importe quel façon tant que tout se finissait... tout s'arrêtait ... Pitié !
Puis comme si Dieu avait entendu ma prière silencieuse, ça a pété, la tente... elle a explosé; Une tornade de métaux et de feu tournoyait autour de moi et je croyais devenir métaux et feu. Ma peau brûlait, mes jambes, mes bras, mon corps tremblaient comme un asticot accroché à un hameçon et le bruit m'assourdit.
Quand je me suis réveillé. Papa et Hector était méconnaissable. Papa avait une plaie béante à la gorge et le sang glissait comme un torrent enragé hors de lui. Hector avait perdu la tête, au sens premier. Et j'étais vivant. Joyeux anniversaire Papa et Hector.

17 avril 2011. 17h57.
J'ai été amené à l'hôpital. J'ai été soigner. Papa et Hector sont mort et je pleurs tous les jours. La guerre est finit pour moi. Un morceau d'obus m'a transpercer la jambe et je ne pourrais peut être plus marcher correctement. Tant pis. Une dame m'a parlé. Une gentille dame. Mais j'avais la tête pleins de cri alors je n'ai pas entendu ce qu'elle me disait, j'ai juste vu qu'elle me souriait. Elle est partit. Maman aussi. Elle est partit chez Mamie. Elle est venue me voir, elle a pleuré et elle est partie. Et je pleure seul. Pourquoi il a fallut que je m'engage à la guerre ? Pourquoi je n'ai pas continué mes études de commerces... ? Pourquoi j'ai survécu ? S'il vous plait mesdames les voix, taisez-vous pour ce soir, j'aimerais dormir, je suis si fatigué...

4 mai 2011. 13h05.
Maman s'est suicidé. Je me retrouve seul.

8 juin 2011. 1h57.
Je devrais mourir.

15 juin 2011. 5h34.
FERMEZ-LA !

18 juin 2011. 17h57.
J'ai mal à la jambe. J'ai mal ! J'en ai marre. J'ai trop mal. Tuez-moi !

15 avril 2012. 15h41.
Un an s'est écoulé depuis la mort de Papa et Hector. Et ma rééducation avance. Ils ont eut l'idée de me mettre en contact avec les animaux, car j'ai peur des humains. J'ai pas peur d'eux, j'ai peur de moi-même. J'ai peur de m'en prendre à eux sans le vouloir. Comme je l'ai fait pour l'infirmière l'autre fois quand elle a voulut me réveiller... J'ai faillis la tuer ... Un an s'est écoulé et je n'oublis pas. Je n'oublis rien, même si le docteur dit que je ferais mieux de ranger tout cet épisode dans un coin de ma tête. Je les entend encore. Elles sont toujours là, mais elles ne me dérangent plus.

15 avril 2016. 17h57.
Cinq ans. Il est temps de changer d'air. Il est temps de quitter mes démons et d'entreprendre une nouvelle vie. Le docteur Wallace a dit que je n'étais plus un danger pour les autres, enfin, il m'arrive d'avoir des épisode psychotiques et c'est pour ça que je garde des pilules sur moi. Les animaux m'ont aidé, tous les animaux, les chevaux, les chiens, les chats, les nac... Tous. Et je les aime plus que je ne m'aime. Alors Wallace m'a mit en contact avec une académie et m'a trouvé un travail dans une animalerie et il y a un centre équestre. Je pars donc en Angleterre pour refaire ma vie en mettant de côté ma vie difficile..." »




Un peu de vous... Votre caractère.

« Tomas est un garçon qui ne parlera jamais de son passé, bien trop douloureux et que la guerre a changé. Tomas est gentil et il ne serait aucun mal à une mouche. Il a eu trop de sang sur les mains pour pouvoir en remettre plus. C'est un garçon adorable, qui semble un peu naïf, a cause de la guerre, mais tout bonnement un amour. Le jeune homme est doté d'une extrême sensibilité qui ne laisserait plus personne dans le danger, ni aucun animal. Il a encore du mal avec les gens. Il a dû mal a leur parler correctement et à être proche des autres, il a dû a avoir un contact physique ou même visuel. Pourtant il est très mignon, il a un sourire charmeur mais une légère boiterie qui ne soit que très fine et qui ne se remarque que quand on s'y intéresse vraiment. C'est un travailleur acharné qui ne s'arrête jamais réellement. Comme il adore le sport, il n'hésite pas à travailler son corps. »




Et sinon ?

Ton prénom : Célia.
Ton âge : 16 ans.
Où as tu découvert le forum ? DC Valentin.
Des commentaires ? /
Code du règlement : OK Par Nina

(c) Beyond the Dreams


Dernière édition par Tomas A. Smith le Ven 11 Mar - 18:57, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lexa A. Pramheda
Vétérinaire
avatar

Messages : 1414
Date d'inscription : 26/02/2016
Age : 26

MessageSujet: Re: « Quand le passé est trop dur, le cerveau te rend Alzheimer. »    Mer 9 Mar - 23:57

Rebienvenu à toi alors ! :D
Revenir en haut Aller en bas
Tomas A. Smith(pause)
Commerçant
avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 09/03/2016

MessageSujet: Re: « Quand le passé est trop dur, le cerveau te rend Alzheimer. »    Jeu 10 Mar - 15:42

Merci (:
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Chase
Palefrenier
avatar

Messages : 200
Date d'inscription : 25/09/2015
Localisation : En selle

MessageSujet: Re: « Quand le passé est trop dur, le cerveau te rend Alzheimer. »    Jeu 10 Mar - 18:16

Une nouvelle tête! Razz Re bienvenue!
Revenir en haut Aller en bas
Nina Lewis
Administrateur
avatar

Messages : 2394
Date d'inscription : 19/05/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: « Quand le passé est trop dur, le cerveau te rend Alzheimer. »    Jeu 10 Mar - 18:50

Bon courage pour cette présentation Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://beyond-the-dreams.forumgratuit.org/
Tomas A. Smith(pause)
Commerçant
avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 09/03/2016

MessageSujet: Re: « Quand le passé est trop dur, le cerveau te rend Alzheimer. »    Ven 11 Mar - 18:57

Fiche terminée, je commence à jouer vu que j'ai déjà ma couleur ^^
Revenir en haut Aller en bas
Nina Lewis
Administrateur
avatar

Messages : 2394
Date d'inscription : 19/05/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: « Quand le passé est trop dur, le cerveau te rend Alzheimer. »    Ven 11 Mar - 19:01

Amuse toi bien :hihi:
Revenir en haut Aller en bas
http://beyond-the-dreams.forumgratuit.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « Quand le passé est trop dur, le cerveau te rend Alzheimer. »    

Revenir en haut Aller en bas
 
« Quand le passé est trop dur, le cerveau te rend Alzheimer. »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand le passé vient frapper à ta porte! - feat: greg
» Lorsque l’ennuie devient trop pesant… [PV Mimi]
» S . Quand on s’accroche trop au passé, on se condamne à ne pas avoir d’avenir.
» Quand l'on regard trop en arrière, on ne voit pas ce qu'il y a devant... ( Pv Takumi)
» (fini) quand le passé se mêle au présent » ft. seung hyun

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Beyond the dreams :: Les validés-
Sauter vers: